La levure boulanger et ses spécificités

La levure boulanger peut apparaitre sous forme de paillettes, de gélules ou de cubes. Elle est produite par la culture de cellules appelées saccharomyces cerevisiae. Pour cela, il faut un milieu riche en sucre, comme la mélasse de betterave ou de canne à sucre, qui va aussi apporter des oligo-éléments et des vitamines. Il faut aussi de l’acide phosphorique et de l’ammoniaque pour le phosphore et l’azote. Enfin, il faut de l’air pour l’oxygène, ainsi que de l’eau. Une fois tous ces ingrédients mélangés, il faut attendre environ 24 heures pour que la levure se forme. Après cela, il faut la séparer de la mélasse en lavant le mélange à l’eau. Une levure crème est alors obtenue, et il faut la déshydrater. Le processus de déshydratation est très important, mais il est délicat. En général, il faut utiliser un tambour rotatif sous vide. Il est aussi possible d’ajouter du sel à la levure crème pour que la pression osmotique de l’eau contenue dans les cellules augmente, et pour qu’elle puisse être extraite plus facilement. Cependant, il faut ensuite éliminer le sel qui a été ajouté. Il s’agit donc d’une préparation longue, délicate et fastidieuse, et il faut également des matériels particuliers. Toutefois, vous pouvez en trouver facilement dans le commerce pour vous en procurer.

La composition de la levure


La levure boulanger est composée de plusieurs éléments ayant des rôles variés. Elle d’abord riche en vitamines de groupe B, notamment le B1, le B3, le B6 et le B9. Ces vitamines sont indispensables pour le système nerveux et pour le développement des muscles. Elles peuvent aussi augmenter l’endurance des personnes qui en consomment régulièrement, ainsi que leur résistance physique à l’effort. La levure boulanger renferme aussi de nombreux acides aminés vitaux. Ils jouent un rôle très important dans le métabolisme du corps humain. En effet, ils assurent le transport des éléments nutritifs de manière optimale vers les organes qui en ont besoin. Le manque d’acide aminé peut provoquer des troubles de différentes sortes au niveau du métabolisme, comme un taux élevé de cholestérol, le diabète, l’arthrite, la perte de cheveux, la formation de rides et bien d’autres encore. Par ailleurs, la levure boulanger contient des protéines. Ils sont indispensables au développement des cellules, et ils interviennent dans la structure des organes, dans la mobilité, dans l’expression des gènes, dans la régulation de l’ADN et même dans le métabolisme. Enfin, les sels minéraux sont également présents dans la levure boulanger. Ce sont principalement le calcium, le fer, le magnésium, le zinc et le sélénium. Ils ont des rôles variés dans l’organisme, comme le développement des os, la production l’énergie ou l’augmentation de la résistance face à des maladies.

Congeler la levure


Le principal avantage de la levure boulanger est sa propriété à produire une réaction chimique libérant de l’éthanol et du gaz carbonique. Cela conduit à la fermentation alcoolique, très utile pour le levage du pain ou pour la fabrication de bière et de vin. Sans la levure, cet aliment et ces boissons n’auront pas la texture appropriée, ni le goût attendu. Il faut noter qu’il est possible de congeler la levure boulanger. Cependant, son efficacité pourrait être légèrement altérée, car la congélation peut la réhydrater. La levure devient alors un peu molle et gluante, mais elle conserve quand même l’essentiel de ses propriétés. Par ailleurs, il faut noter que lorsque la levure est décongelée, il ne faut plus la recongeler. D’ailleurs, il s’agit d’un champignon sec, et sa conservation peut se faire dans un endroit frais et sec. De toute manière, la levure boulanger peut être utilisée instantanément, sans autre préparation. Vous n’avez donc pas besoin de la conserver pour une longue période. Toutefois, il faut n’acheter que la quantité qu’il vous faut. La congélation ne doit être utilisée que par les personnes qui sont très éloignées des points de vente, ou par celles qui n’ont pas la disponibilité d’en acheter au besoin.